A : Le Gabon et le Congo

Publié par Bruno Demoury

Effacer par erreur !

ça revient : les photos d'abord le texte plus tard.

Voici notre itinéraire en rouge

Départ du Gabon en juillet 1974

Bruno Demoury vous souhaite un bon tour d'Afrique.

 

Pourquoi ce tour d'Afrique démarre t'il de Libreville au Gabon ?

En 1970 à l'age de 21 ans, j'ai décidé d'effectuer mon service militaire en coopération et je suis envoyé dans une mission catholique tenue par le père Pinus à Librevile juste à coté de la Cathédrale .

Dans cette mission se trouve un camp  de réfugiés,  d'enfants du Biafra. Pour nourrir ces enfants , il y a deux ateliers de production : une menuiserie et un atelier de fabrication métallique. il y a dans cette mission des infirmières pour les enfants, mais aussi d'autres coopérants ou volontaires du progrès pour scolariser ces enfants et un centre d'apprentissage avec  des ateliers de  menuiserie , électricité, plomberie et hôtellerie et restauration pour former les plus grands  ainsi  que des jeunes gabonais. Cela forme une petite communauté qui se retrouve autour d'une grande table pour tous les repas.

Chacun est responsable de son secteur et en gère la totalité : c'est à dire les approvisionnements , les livraisons, les payes des ouvriers...Donc chaque personne possède une voiture a sa disposition....ce qui représente un parc automobile important avec en plus 2 camions pour l'approvisionnement en bois pour la menuiserie et fer pour l'atelier de fabrication métallique. il y a donc un garage pour l'entretien de ce parc

Je me retrouve responsable de l'atelier de  Fabrication métallique de septembre 1970 à juin 1972. 

De juin 1972 à juillet 1974 , le père Pinus me charge de former un gabonais pour tenir l'atelier de fabrication métallique et me confit la remise en état du parc automobile qui est très fatigué...

Inutile de dire, que débarquant avec un BTS en fabrication mécanique , je n'y connaissais rien en charpente métallique , ni en mobilier métallique ni en mécanique automobile , mais grâce aux nombreuses heures passé avec mon père et mon grand père à construire des chars à voile, je me débrouille en soudure électrique.

Quand à gérer un atelier avec 10 gabonais , je n'y suis absolument pas préparé....Mais finalement, tout se passera bien.

 

Dés 1973 je pense à rentrer en France par la route, car je commence à me débrouiller en mécanique auto et j'achète une superbe DS en excellent état,  pour pas cher , car la CX  est annoncée et les propriétaires de DS commencent à s'en débarrasser.

 

 

 

C'est avec cette DS que nous devions partir, mais une accident avec un car de brousse la mettra hors service !

C'est avec cette DS que nous devions partir, mais une accident avec un car de brousse la mettra hors service !

A : Le Gabon et le Congo

A : Le Gabon et le Congo
A : Le Gabon et le Congo
A : Le Gabon et le Congo
A : Le Gabon et le Congo
A : Le Gabon et le Congo
Des bacs à câble fonctinnant uniquement avec le courant

Des bacs à câble fonctinnant uniquement avec le courant

C'est finalement avec cette fourgonnette (qui roule toujours) que nous partirons.

C'est finalement avec cette fourgonnette (qui roule toujours) que nous partirons.

Les seules pièces de rechange que nous emportons !

Les seules pièces de rechange que nous emportons !

A : Le Gabon et le Congo
A : Le Gabon et le Congo
A : Le Gabon et le Congo
Des milliers de billes d'okoumé perdues !

Des milliers de billes d'okoumé perdues !

A : Le Gabon et le Congo
La terrible vipère du Gabon

La terrible vipère du Gabon

A : Le Gabon et le Congo
Papayer

Papayer

A : Le Gabon et le Congo
Des bourbiers célèbres

Des bourbiers célèbres

Gare de Pointe Noire

Gare de Pointe Noire

Les gorges de Diosso au nord de Pointe Noire

Les gorges de Diosso au nord de Pointe Noire

Dans le port de pointe Noire

Dans le port de pointe Noire

A : Le Gabon et le Congo
Jouets

Jouets

A : Le Gabon et le Congo