Mardi 22 oct 1974 : Cap Town

Publié le par Bruno Demoury

 

      Nous partons pour la « city ». 

Le restaurant de fruits de mer que l'on nous a indiqué est fermé..., alors ce sera : plage, il fait très bon et même chaud. Nous rédigeons nos cahiers de bord.

Après la plage, nous allons voir le sud africain que nous avions rencontré à Uis-Mine. Celui qui nous avait donné de l'essence d'avion.

Il nous invite à dîner et nous offre une chambre pour rester chez lui autant de temps que nous le souhaitons. Si nous avions su, nous serions venus plus tôt. Mais notre tente nous attend à Sweet valley, alors nous rentrons. Dommage...


Le marché aux puces de Cap Town

puce cap


  Mercredi 23 : Avant de quitter le Cap, nous allons encore chez Citroën pour voir Peter, il ne peut nous donner de pièces avant 18 heures. Cela  nous obligerait à rester une nuit de plus, nous décidons de partir. Il nous montre sa DS raccourcie avec laquelle il fait du rallye cross. Quel travail ! Il faut que ce soit un "crazy" de 2CV cross pour se reconstruire une telle voiture !

Puis nous filons d'une seule traite pour Caledon



Avant l'orage

cap3 0017 (2)

 


Dans les villes des environs du Cap, une multitude d'églises de confessions différentes, protestants, baptistes, anglicans etc.. amenées par les huguenots les anglais et les hollandais.

cap3 0016

 

 

 

cap3_0017--23--copie-1.jpg

 

Presbytère transformé en musée

02

 

 Jeudi 24 :  Vers Montagu. Nous traversons un paysage de cultures très riches et très étendues. Il fait une température relativement agréable comme depuis deux ou trois jours. Le vent du sud-est nous pousse. Jusqu'à  Ladismith, le paysage est le même.

07


Après, les cultures disparaissent très vite, car nous entrons dans le petit Karroo. C'est un paysage qui s’apparente au Namaqualand, il reste quelques fleurs rouges.

cap3 0009

 



cap3 0017 (28)

      Avant d'arrivée à Calitzdorp, nous trouvons un camping-site, camping sauvage en bord de route. Nous décidons d'y passer la nuit. Nous avons fait 300km ça suffit pour aujourd'hui. Nous trouvons là une belle dalle en ciment.  Quelques minutes plus tard, nous trouvons une meilleure place. Nous décidons de nous déplacer, et je m'aperçois que j’ai perdu de l'huile en quelques minutes. Il va falloir réparer cette pompe à huile. 

Publié dans Le tour d'Afrique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lezons 26/01/2010 13:57


Voilà un pays que j'aurai bien aimé connaître.
Amitiés