Gabon : Libreville février 1971

Publié le par Bruno Henri

Avec mon ami Philippe nous avons économisé quelques francs CFA et notre virée à Lambaréné nous a donné envie de repartir en brousse et pour moi l'idée de rentrer en France par la route commence à me trotter dans la tête,, mais vu l'état des pistes, il me faut apprendre la mécanique auto... alors pourquoi pas acheter une vieille ID qui ne coûte rien et dont personne ne veut ?  Pour apprendre la mécanique et l'électricité automobile....

D'autant que des amis me donnent un break qui n'est pas vendable. 

Dés que nous avons réussi à démarrer la voiture nous la ramenons à la mission pour inspecter la caisse car la voiture était dehors en bord de mer et dans l'herbe. Le châssis est bien corrodé à l'arrière mais tant pis nous ne l'avons pas payée cher...

Dés que nous avons réussi à démarrer la voiture nous la ramenons à la mission pour inspecter la caisse car la voiture était dehors en bord de mer et dans l'herbe. Le châssis est bien corrodé à l'arrière mais tant pis nous ne l'avons pas payée cher...

Le break est rapidement démonté pour récupérer les bonnes pièces

Le break est rapidement démonté pour récupérer les bonnes pièces

Et pour débarrasser le plancher

Et pour débarrasser le plancher

Les ailes AR sont découpées pour changer les roues plus rapidement et les bons éléments de carrosserie sont utilisés

Les ailes AR sont découpées pour changer les roues plus rapidement et les bons éléments de carrosserie sont utilisés

Philippe aime l'électricité et s'amuse à faire un tableau de bord d'avion, pendant que je m'occupe de la boite qui à 2 synchros HS

Philippe aime l'électricité et s'amuse à faire un tableau de bord d'avion, pendant que je m'occupe de la boite qui à 2 synchros HS

Gabon : Libreville février 1971
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article