Choquequirao : 4 ème jour

Publié le par Bruno Henri

Nous levons le camp bien avant le lever du soleil , car si la descente va être à l'ombre , la remontée va être en plein soleil.

Nous mettons 5 h pour descendre les 1500 m de dénivelé jusqu'au Rio.

Nous retraversons à midi alors que le soleil n'est pas encore sur le Rio comme on peut le voir sur la photo ci dessous.

Après la traversée , nous pique-niquons. et nous commençons la montée alors que le soleil arrive.

Après la traversée , nous pique-niquons. et nous commençons la montée alors que le soleil arrive.

Il fait une chaleur éprouvante et à 14 h nous faisons une grande pose jusqu'à 17 h au village où nous avons dormis la première nuit. nous en profitons pour faire des photos de  cette végétation équatoriale à 2000 m d'altitude. Ici de la canne à sucre

Il fait une chaleur éprouvante et à 14 h nous faisons une grande pose jusqu'à 17 h au village où nous avons dormis la première nuit. nous en profitons pour faire des photos de cette végétation équatoriale à 2000 m d'altitude. Ici de la canne à sucre

Un corrosol ( nom africain ) je ne connais pas le nom en amérique du sud

Un corrosol ( nom africain ) je ne connais pas le nom en amérique du sud

Des orangers et des bananiers

Des orangers et des bananiers

Puis nous reprenons notre ascension jusqu'à cette terrasse où nous n'avons même pas d'eau pour nous laver et pourtant entre la crème solaire, la crème anti moustique et la poussière ça "colle dur" !!!

Puis nous reprenons notre ascension jusqu'à cette terrasse où nous n'avons même pas d'eau pour nous laver et pourtant entre la crème solaire, la crème anti moustique et la poussière ça "colle dur" !!!

C'est en admirant  ces plus de 6000 m que nous terminons cette journée "un peu hard" !

C'est en admirant ces plus de 6000 m que nous terminons cette journée "un peu hard" !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jérôme 15/04/2016 11:00

Etonnante végétation , et le contraste avec les sommets enneigés