Garde sable - 3ème partie : les gardes sable

Publié le par Bruno Henri

Après avoir réussi 8 pièces (garde sable) pour l'instant le moule ne se détériore pas et rempli toujours sa fonction...

Espérons que ça dure !

Après 3 couches de cire en faisant briller , (comme pour le moule) , on place les couches de carbone pour obtenir le maximum de résistance aux endroits désirés...ça c'est mon problème ....

L'avantage du carbone sous vide est que les strates de carbone imbibées de résine vont être plaquées fortement les unes contre les autres par le vide , l'excédent de résine va s'évacuer vers le tissu absorbeur allégeant ainsi fortement la pièce en la rendant beaucoup plus solide.

Première couche de carbone qui sera celle que l'on verra, donc à positionner avec le plus grand soin pour que l'aspect carbone soit le plus régulier possible !

Première couche de carbone qui sera celle que l'on verra, donc à positionner avec le plus grand soin pour que l'aspect carbone soit le plus régulier possible !

Puis les autres couches....et les renforts....

Puis les autres couches....et les renforts....

Puis on dispose le tissu d'arrachage qui va permettre de séparer la pièce du tissu draineur ou absorbeur...

Puis on dispose le tissu d'arrachage qui va permettre de séparer la pièce du tissu draineur ou absorbeur...

puis on dispose le film séparateur....

puis on dispose le film séparateur....

Puis le tissu absorbeur qui , du fait du tirage au vide, va absorber l'excédant de résine...

Puis le tissu absorbeur qui , du fait du tirage au vide, va absorber l'excédant de résine...

Comme notre père et notre grand père, j'ai toujours envie d'essayer d'aller plus vite et moins cher...voici une des méthodes que j'ai utilisé pour la mise sous vide. Ici j'ai fabriqué une grande poche et j'enfile tout le moule dedans. l'avantage est que le troisième bord à étancher est rectiligne , c'est beaucoup plus rapide et facile que la première méthode que j'avais pratiqué, mais elle a un inconvénient que je décrit plus bas.

Comme notre père et notre grand père, j'ai toujours envie d'essayer d'aller plus vite et moins cher...voici une des méthodes que j'ai utilisé pour la mise sous vide. Ici j'ai fabriqué une grande poche et j'enfile tout le moule dedans. l'avantage est que le troisième bord à étancher est rectiligne , c'est beaucoup plus rapide et facile que la première méthode que j'avais pratiqué, mais elle a un inconvénient que je décrit plus bas.

Protection des tréteaux pour ne pas percer la bâche en l'enfilant ...

Protection des tréteaux pour ne pas percer la bâche en l'enfilant ...

Enfilé dans la poche , le cordon noir de la bâche, c'est le joint en caoutchouc qui colle le plastique et fait l'étanchéité. Si l'étanchéité se fait plus vite et plus facilement, l'inconvénient c'est que le moule ne doit pas avoir à l'extérieur d'aspérités qui percerait la bâche, ni d'arêtes vives !

Enfilé dans la poche , le cordon noir de la bâche, c'est le joint en caoutchouc qui colle le plastique et fait l'étanchéité. Si l'étanchéité se fait plus vite et plus facilement, l'inconvénient c'est que le moule ne doit pas avoir à l'extérieur d'aspérités qui percerait la bâche, ni d'arêtes vives !

En plein tirage au vide avec une lampe à infra rouge pour chauffer un peu. en haut à droite le tuyau de tirage au vide enveloppé dans du tissu absorbeur pour éviter que le bâche ne le bouche

En plein tirage au vide avec une lampe à infra rouge pour chauffer un peu. en haut à droite le tuyau de tirage au vide enveloppé dans du tissu absorbeur pour éviter que le bâche ne le bouche

Le tirage au vide se fait avec un compresseur de vieux frigo ou une pompe à vide de frigoriste ou de dentiste .Mano de gauche à -1 bar , ( le 1000 est la pression atmosphérique) les 2 autres mano ne servent pas ici

Le tirage au vide se fait avec un compresseur de vieux frigo ou une pompe à vide de frigoriste ou de dentiste .Mano de gauche à -1 bar , ( le 1000 est la pression atmosphérique) les 2 autres mano ne servent pas ici

L'autre méthode consiste à utiliser ce qu'on appelle la plage technique du moule. C'est à dire utilisé le bord du moule . l'inconvénient , c'est qu'il faut étancher de nombreux plis. ici un autre modèle de garde sable.Ici , ce qu'il ne faut pas faire mettre le tuyau de tirage au vide sur la pièce , ça laisse une trace sur la pièce.Il faut le mettre sur la plage technique.

L'autre méthode consiste à utiliser ce qu'on appelle la plage technique du moule. C'est à dire utilisé le bord du moule . l'inconvénient , c'est qu'il faut étancher de nombreux plis. ici un autre modèle de garde sable.Ici , ce qu'il ne faut pas faire mettre le tuyau de tirage au vide sur la pièce , ça laisse une trace sur la pièce.Il faut le mettre sur la plage technique.

L'autre modèle réalisé

L'autre modèle réalisé

L'avenir nous dira quels sont les mieux , à suivre...Moins d'inox, plus de carbone , mais même poids à l'arrivée

L'avenir nous dira quels sont les mieux , à suivre...Moins d'inox, plus de carbone , mais même poids à l'arrivée

Garde sable - 3ème partie : les gardes sable
Au démoulage , on voit ici l'excédent de résine dans le tissu absorbeur ( comme de la glace)

Au démoulage , on voit ici l'excédent de résine dans le tissu absorbeur ( comme de la glace)

Je pense que ce modèle avec ses protections anti coupantes,  sera préféré (car l'arête est très fine)

Je pense que ce modèle avec ses protections anti coupantes, sera préféré (car l'arête est très fine)

Je le trouve plus esthétique ? Vernis ou peint , ça va faire !

Je le trouve plus esthétique ? Vernis ou peint , ça va faire !

Publié dans Char à voile

Commenter cet article